Eric Guitteaud, Matchic Labs : le seul acteur du marché utilisant une technologie d’eye-tracking adaptée aux smartphones et tablettes

20 mars 2017

Réaliser des tests utilisateurs, en situation de mobilité, avec une technologie d'Eye Tracking, voilà pour résumer ce que permet Matchic Labs. Rendre demain cette technologie disponible en complète autonomie, c'est le défi qu'entend relever Eric Guitteaud et son équipe. Découvrez comment valider quantitativement la performance de vos applications avec Matchic Labs !

Eric Guitteaud Matchic LabsPouvez-vous présenter Matchic Labs ?

Matchic Labs est spécialisé dans les tests utilisateurs d’applications mobiles avec eye-tracking. Nous avons développé une technologie d’eye-tracking qui analyse le parcours visuel de panels d’utilisateurs en situation de mobilité réelle.

Nous travaillons pour des agences de publicité, des acteurs de la grande distribution, des banques, des assurances, des acteurs du secteur public, et également pour des start-ups.

Quelle est votre offre ?

Nous proposons à nos clients des tests utilisateurs d’applications sur smartphones, tablettes, et bien sûr de sites web. Les tests sont généralement menés avec notre technologie exclusive d’eye-tracking.

Nous réalisons également des tests utilisateurs classiques (sans eye-tracking), des interviews en face-à-face, des focus groupes, et des analyses expertes UX.

Comment vous différenciez-vous des autres acteurs du marché ?

Tous les tests proposés par Matchic Labs s’appuient sur des mesures objectives de performances des utilisateurs. Des interviews peuvent compléter ces mesures mais ne se substituent pas à l’analyse quantitative.
De ce point de vue, l’eye-tracking de Matchic Labs apporte des données particulièrement riches et indiscutables, qui permettent d’identifier les raisons des difficultés rencontrées par les utilisateurs. La vision précède toujours l’action, et les parcours visuels ne mentent pas.

Matchic Labs est le seul acteur du marché utilisant une technologie d’eye-tracking adaptée aux smartphones et tablettes. Cette technologie brevetée permet de tester des utilisateurs d’applications en mobilité réelle, c'est-à-dire smartphone dans les mains, sans contrainte de mouvements.

Tous les systèmes concurrents obligent soit de fixer l'appareil sur un socle immobile, soit d'utiliser un système d'eye-tracking qui contraint la personne à ne pas bouger. Ceci introduit un biais très important en terme d’expérience utilisateur, en particulier parce que le champ de vision est différent sur un écran qui est sujet à des mouvements naturels.

De plus, Matchic Labs a développé un système qui analyse en quelques heures de grandes quantités de données visuelles, celles-là même qui sont générées par un panel d’utilisateurs lors de sessions de tests d’une application mobile. Avec les systèmes concurrents, l’analyse complète des parcours visuels et des zones d’intérêts sur une appli demande des jours et n’est en pratique jamais fait. Les prestataires se contentent alors d’une analyse très qualitative, illustrée par quelques exemples d’eye-tracking.

Pouvez-vous présenter un cas client ?

Nous avons réalisé des tests utilisateurs avec eye-tracking sur smartphones pour une agence du groupe Publicis, pour le compte d’une marque de grande distribution.

L’application a été développée en mode agile. Nous avons donc mené des tests sur 4 sprints, avec des délais très courts pour fournir rapidement les résultats et nos recommandations à l’équipe projet. Les cas d’usage ont été testés avant et après chaque correction. Nous avons ainsi mesuré les améliorations de performance de l’application sur des cas d’usage stratégiques. Ces cas étaient identifiés comme ayant un impact fort sur l’adoption de l’application et le business model dans lequel s’inscrivait l’application.

Au total nous avons testé une quinzaine de cas d’usage, sur OSX et Android.

Un des principaux cas d’usage était la préparation d’une liste de course et l’utilisation de celle-ci une fois dans le magasin. Chaque participant devait prendre les articles de sa liste dans un rayon, les mettre dans son sac de course, et mettre sa liste à jour au fur et à mesure. Les testeurs étaient mobiles, smartphone dans la main. L’attention des participants était partagée entre l’écran du smartphone, le rayon où se trouvaient les articles, et le sac.

L’agence nous avait demandé de reproduire des conditions proches de la réalité. Des tâches a priori simples en situation statique (assis dans son canapé chez soi) s’avèrent souvent délicates en usage mobile (debout en marchant dans le rayon d’un supermarché). C’est effectivement ce qui a été constaté :

  • 1ère vague de tests : 25 % des utilisateurs réussissent le cas d’usage;
  • 2ème vague de tests, après implémentation de nos recommandations, basées sur l’observation directe des interactions, et sur l’analyse des parcours visuels du panel : 80 % de réussite;
  • Les dernières recommandations ont fait dépasser les 95 % de taux de succès sur la version finale.

Outre le taux de succès boosté, la satisfaction des utilisateurs a été accrue, le potentiel d’adoption augmenté, et le business model de l’application préservé.

Un test classique sans eye-tracking ou des tests distants basés sur retours d’utilisateurs n’auraient pas permis d’atteindre aussi rapidement un tel objectif en 3 mois. Plus des 2/3 des problèmes rencontrés par les utilisateurs étaient d’ordre visuel, donc difficilement verbalisables. Les tests avec eye-tracking de Matchic Labs permettent de répondre en quelques jours à la question « Pourquoi un parcours mobile ne fonctionne pas correctement pour nos clients ? ».

Comment est structurée votre équipe ?

C’est la structure la plus simple qui soit : 2 spécialistes des tests utilisateurs, experts en eye-tracking et interaction visuelle réalisent les prestations pour nos clients. Les autres membres de l’équipe se concentrent sur le développement de notre système d’analyse.

Quels sont vos projets de développement ?

Matchic Labs est depuis 2015 lauréat de la Commission Européenne – Horizon 2020 – Open Disruptive Innovation, pour sa technologie d’eye-tracking sur smartphones et tablettes. Nous avons pour ambition de mettre la technologie à disposition de nos clients dans un mode d’autonomie complète. Nous avons commencé notamment avec l’Hôpital Rothschild dans un programme de recherche mettant en œuvre de l’analyse de parcours visuels sur tablettes, et pour une société de market research qui a testé avec succès l’application mobile d’une grande compagnie d’assurance.

A terme nos clients pourront réaliser eux-mêmes leurs tests d’applications mobiles.

Matchic Labs LogoEric Guitteaud a créé Matchic Labs en 2010, fort de 10 années au service d’entreprises aux Etats-Unis. Après des études à Centrale Paris et Sciences Po, puis une première expérience professionnelle en Asie, il a rejoint le cabinet de conseil en stratégie Mars & Co. Cette expérience l'a mené à San Francisco, où il a travaillé sur des problématiques de marketing opérationnels et sur des questions d’expérience clients pour des start-ups de la Silicon Valley. 

À lire également

Lesinterviewsdudigital utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info