Mats Carduner, fifty-five : nous aidons les entreprises à devenir des entités omnicanales organisées autour de la connaissance client

06 mars 2017

En 2010, convaincus que la data et la technologie étaient la pierre angulaire d'une stratégie marketing performante, Mats Carduner et ses associés ont créé fifty-five. Pari réussi pour ces anciens de Google, qui accompagnent aujourd'hui des clients à travers le monde dans leur transformation digitale. Rencontre avec son Président.

Mats Carduner Président fifty-fivePouvez-vous présenter fifty-five ?

fifty-five est une data company. A l’heure où la data et la technologie redéfinissent complètement les enjeux et les frontières du marketing et de la connaissance-client, nous accompagnons les entreprises dans l’exploitation de leurs données au service d’une stratégie client et média plus efficace.

Nous les aidons à devenir de véritables entités omnicanales organisées autour de la connaissance client, en particulier grâce à la maîtrise de l'efficacité de leur écosystème digital et ses synergies avec le monde physique.

Pour ce faire, nous proposons des prestations associant conseil, services et technologie.

En 2016, nous avons été identifiés parmi les entreprises européennes à plus forte croissance par Deloitte, et nous avons rejoint You & Mr Jones, premier groupe de Brandtech au monde, dont nous sommes devenus la colonne vertébrale data et conseil technologique. Aujourd’hui, nous comptons cinq bureaux à Paris, Londres, Hong Kong, Shanghai et New York.

Quelle est votre offre ?

Nous sommes experts des sujets de stratégie et d’activation data au service du média, de la connaissance-client et des ventes. Notre offre est structurée en cinq grandes briques : stratégie data et digitale, architecture data et adtech, conseil média, optimisation des ventes et des parcours client, et achat-média.

Comment vous différenciez-vous des autres acteurs du marché ?

Nous avons un ADN data et digital unique. Aujourd’hui, le sujet “data” est devenu la ritournelle du marketing, mais lorsqu’on a commencé en 2010 à Paris, c’était loin d’être le cas. L’importance cruciale des données first-party, la nécessité de maîtriser les technologies utilisées pour son marketing et sa stratégie média, et la possibilité d’apporter, grâce à la data, de la transparence dans les entreprises au service de la performance et du métier, telles étaient nos convictions dès le début… avant que les agences ne se mettent à investir dans des boîtes de data science et de techno, et que les cabinets de conseil n’investissent le champ du média et du martech.

Nous avons créé une alchimie de talents unique au service des marques, mêlant technologie et conseil avec créativité. Au-delà de notre capacité à fournir du conseil stratégique et de l’accompagnement opérationnel, nous avons une forte expertise technologique interne, qui nous permet d’activer des partenariats forts avec les acteurs les plus innovants du marché du Brandtech : Adobe, Google, Facebook, Oracle, etc. dont nous sommes revendeurs et partenaires certifiés.

Notre vocation est d’accompagner nos clients vers plus d’autonomie, et non de les rendre dépendants de nos services (le concept anglo-saxon d’empowerment) et de les aider à transformer leurs métiers pour créer plus de valeur.

Pouvez-vous présenter un cas client ?

Nous accompagnons un acteur du secteur du tourisme depuis plusieurs années dans l’élaboration et le pilotage de sa stratégie média.

Nous avons commencé par mettre en place un dashboard centralisant toutes les données de performance média, avec un modèle d’attribution des ventes adapté au modèle de notre client pour aller au-delà d’une vision “dernier clic” et prendre en compte la réalité des parcours-client.

Nous avons également revu la façon de collaborer et de coordonner l’action des différentes agences et prestataires impliqués.

Récemment, on a généralisé à toutes les campagnes display le séquençage des messages publicitaires en fonction de deux paramètres combinés, le contexte et l’historique des interactions de l’utilisateur avec la marque afin de bien maîtriser l’image de marque (éviter la surpression publicitaire) tout en augmentant l’efficacité (adapter les créas avec des messages plus ou moins orientés vers la vente).

Comment est structurée votre équipe ?

Nous avons une équipe de consultants spécialisés par industrie, appuyés par des experts en technologies média marketing, en achat-média et en tracking, ainsi que des ingénieurs et des data scientists. Ils travaillent ensemble pour apporter des réponses aux problématiques métier de nos clients.

Quels sont vos projets de développement ?

2016 a été une année très riche : rejoindre le projet You & Mr Jones, ouvrir un bureau à Shanghai et à New York… cela nous a bien occupés. Aujourd’hui, on est concentré sur le développement harmonieux et coordonné de nos 5 bureaux, le maintien de la qualité de nos services pour nos clients que l’on peut désormais accompagner sur quasiment tous les fuseaux horaires... et le bien-être de nos 150 employés sans qui rien de tout cela ne serait possible.

fifty-five LogoMats Carduner, Président et co-fondateur de fifty-five, travaille dans le secteur internet depuis plus de vingt ans. Il a commencé au marketing chez L’Oréal, puis a rejoint le fournisseur d’accès Infonie, avant d’être Directeur de projets Internet chez Havas. En 1999, il a pris la direction de Monster en France, avant de co-fonder sa première start-up, Coopt In, un réseau social de recrutement sur Internet, cédé au Figaro depuis. De 2004 à 2010, il a occupé le poste de Directeur Général France et Europe du Sud de Google, où il a rencontré ses associés actuels. Depuis 2010, il est Président de fifty-five. Il a également été administrateur du Fonds Google-AIPG pour l'Innovation Numérique de la Presse (FINP).

À lire également

Lesinterviewsdudigital utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info